Sachez qu’il existe à ce jour plusieurs types de maisons de retraite, et chaque enseigne possède ses propres conditions. Bien évidemment, il y a des conditions généralisées auxquelles toutes les enseignes doivent se soumettre selon les réglementations en vigueur, par contre, les services proposés ainsi que certaines lignes du contrat méritent tout de même mur réflexion, que ce soit pour le futur résident ou ses proches d’ailleurs. Il faut savoir en effet qu’il existe quelques informations importantes à vérifier et des questions à se poser avant d’intégrer une maison de retraite.

Les conditions générales de séjour
Dans un premier, il est tout de même important de rappeler que les séjours dans une maison de retraite sont sous contrat. À cet effet, l’intégration d’une maison de retraite ou d’une résidence pour sénior doit être bien réfléchie.
Dans le contrat, vous allez pouvoir voir les conditions auxquelles seront soumises les deux parties, à savoir le client ou le patient et l’enseigne. Les lignes du contrat évoqueront en effet, les engagements de l’enseigne envers le résident, à savoir, les soins et les services qu’il devra assurer pour le résident. Par ailleurs, il notera également les engagements que devront tenir le résident ou bien les personnes qui sont responsables du patient, nous entendons par cela, les conditions de facturations, les conditions de résiliations…

Les conditions d’intégrations
Il faut savoir que pour les maisons de retraite médicalisées, il existe certains critères d’intégration comme l’âge, la pathologie ou les maladies du patient, la faculté de la personne…Sachez par exemple que ce n’est pas toutes les maisons de retraite qui acceptent d’héberger des personnes atteintes de l’Alzheimer ou d’autres maladies d’aliénation mentale.
En effet l’hébergement des personnes victimes de ces maladies nécessite une grande prise en charge et une cellule spécialisée et compétente pour garantir le bien-être et un bon suivi du patient.

Si la personne concernée est atteinte de ce trouble, sachez que la meilleure option reste l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). D’ailleurs, si vous êtes en Région Haut-de-France, l’ehpad choisy-au-bac est un enseigne qui propose un service de qualité répondant aux besoins des séniors, que ce soit sur le plan physique, médical ou mental.

Les tarifs
Il faut se le dire, le tarif reste un point à prendre en considération également. D’ailleurs, il est important de préciser que les tarifs varient en fonction des services et prestations proposées par les enseignes, et surtout de l’état de santé et les besoins du résident.
En effet, même dans la même résidence, chaque patient peut avoir des tarifs différents. D’ailleurs, normalement, le tarif de l’hébergement et le tarif de dépendance sont deux choses séparées carrément dans le contrat.
Le tarif d’hébergement, lui, il va dépendre des conditions d’hébergement, c’est-à-dire des chambres. Par contre, le tarif de dépendance, lui, va varier en fonction de l’autonomie du résident.

Les aides publiques ?
Sachez que pour les personnes en difficultés financières, l’État a mis en place des aides publiques auxquelles ils peuvent recourir afin de les aider à financer leurs intégrations en maison de retraite.
Il existe en effet trois types d’aides publiques pour aider les séniors à payer leurs charges que ce soit ceux qui sont liés à son hébergement ou aux autres frais liés à ses dépendances.

– L’ASH (Aide Social à l’Hébergement) par contre, il faudra veiller à ce que l’établissement soit habilité à l’aide sociale.
– Les aides au logement : APL (aide personnalisée au logement) ou ALS (allocation de logement social).
– L’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) qui est destiné aux personnes en GIR 1-2 et GIR 3-4.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.